PLAN

Stratégies globale

Stratégie interne

Une conscience organisationnelle

Besoin de structuration/ Rationalisation

Stratégie externe 

La recherche d’un ancrage local

La communication

la riposte judicaire à l’internationale

Un discours sans compromis

NB : Le contexte géographique
—————
La situation dans le RIF : La problématique est toujours la même. Il s’agit du maintien du statu quo ante: La militarisation, l’état d’exception l’approche policière et sécuritaire sont toujours d’actualité,… Certes le pouvoir a fléchi, déstabilisé, délégitimé, démasqué, confus , cependant le dispositif de coercition fonctionne à plein régime, il est tjrs là. Les discours du roi, le limogeage de ministres, le programme « Al Hoceima : phare de la Méditerranée » … tout cela est de la poudre aux yeux, des manœuvres politiciennes sans lendemain.

Nous ne sommes pas face à un état de droit mais un un régime fascisant, un régime antirifain primaire, institutionnellement et sécuritairement. Cela, tout le monde le sait. 

Pour moi, les raisons de la perpétuation de cet arbitraire se résument à :

Ses forces : une organisation, une puissance suprême d’action, de commandement, de coercition, de monopole de l’édiction de la règle de droit et de l’emploi de la force publique.
Ses soutiens (silence complice des responsables européens, silence des médias, atomisation des forces opposantes , etc…
Il y a lieu de faire une petite évaluation et se poser des question quant à l’efficience et le rendement de nos modes d actions. 

En Europe, nous sommes très loin du compte, loin des résultats escomptés. Toute stratégie d’organisation ne peut être comprise que si nous saisissons la situation présente et passée. Aussi il y a lieu de partir de certains dysfonctionnements, des lacunes, des dérapages observés et vécus et agir dessus afin de construire cette stratégie.

Pour ce qui relève de  ma contribution, je procède par étapes, par cercles concentriques, en partant du plus « saisissable », du plus facile, du dépendant de notre volonté. J’ai identifié quelques éléments qui devraient participer irrémédiablement de cette stratégie

Retour vers l’essentiel :

Qu’est ce que le MCR ? Quelles sont ses Valeurs, les principes qui régissent ses actions, ses objectifs stratégiques et sa finalité ?

C‘est en fonction de cela que le domaine d’action et de réflexion doit être ordonné.

Stratégie interne

I – Une conscience organisationnelle

– La gouvernance interne, renforcer la pratique démocratique
une discipline
– Le respect du pluralisme
– La prise de décisions
– Les comportements valorisants
– La résolution des conflits
– La culture du débat sain et constructeur
– les relations humaines
– une dynamique cohésive
– un esprit positif fort, engagement
Par ailleurs, il y a besoin de formation, d’accompagnement, d’encadrement

II- Levier moral

– L’esprit de responsabilité,
– une conception haute de devoir, de l’intérêt général et l’intérêt commun
– un esprit fédérateur
– La confiance
– Les rapports humains pacifiés
– Une conscience du défi
– Une meilleure cohérence entre les pratiques et les valeurs. Personne n’a l’apanage de la rifanité, quant aux prescripteurs idéologiques autoproclamés du bon et du mauvais rifain, de l’intérêt du RIF, ils sont tous à côté de l’Histoire et du bon sens etc… c’est tout simplement une attitude puérile, ridicules,…
– Laisser de côté les aspects périphériques, les polémiques vaseuses, la catégorisation idéologique, droite/gauche. 

III- Structuration/ Rationalisation 

On dit que « l’union fait la force ». Nous défendons la même cause, nous tendons vers le même but commun et les mêmes objectifs, organisons-nous, cultivons une forme d’organisation et faisons une autorité structurée fédératrice, et investie des moyens nécessaires à une échelle supranationale, en vue du respect d’une ligne unitaire et une structure stable qui soit :
– fédératrice
– pour une meilleure coordination des efforts de ses membres
– Une meilleure régulation
– Une meilleure cohésion
La République des tribus confédérés du RIF est un exemple de ce point de vue.
Par ailleurs, au début du MCR, il y avait un sens de fédéral mais plus maintenant, car il y a une tendance à l’atomisation, à la polarisation. De plus en plus de forces malveillantes, caractérisées par un sens prononcé de narcissismes et d’égocentrisme, œuvrent notablement à saper la dynamique actuelle, à saboter toute initiative positive !

IV- Les rapports humains

Plus de maturité politique pour pouvoir dépasser :
– un climat de rivalité et d’opposition constantes pour des enjeux futiles
des attaques ad hominem
– une guerre psychologique systématiquement menée pour salir la réputation des personnes et des groupes
– la zizanie et la confusion dans l’esprit du public semée avec la volonté de nuire
Même si cela relève d’un phénomène tout à fait naturel car il reflète l’état d’esprit de notre société.

 V- une stratégie de communication

Une grosse partie de la « diaspora » n’est pas atteinte par notre communication.Les quartiers populaires ne sont pas atteints !
Manque d’échange régulier d’informations, manque de fluidité dans la diffusion de l’information
Manque de proximité
Manque de réseaux de communication et de soutien
En France il y a pas de la « diaspora » au sens propre du terme, la diaspora rifaine est un groupe social qui émerge à peine et se distingue du caractère récent de son organisation.

Stratégie externe

I- La recherche d’un ancrage local

– Éviter l’entre-soi, le recquerovillement et se mettre à la recherche d’un ancrage local, tout en tissant des liens entre le local et l’international.
– L’intégration de la cause dans le contexte local, sollicitation des forces politiques locales, mettre l’organisation en adéquation avec notre contexte temps.
– Les sociétés européennes sont un atout pour nous : une multiplicité d’organisations, de moyens juridiques et logistiques pour promouvoir et plaidoyer pour une cause. Pour ce qui nous concerne en ile de France, paris est un atout, il faut saisir cette opportunité !

II- La riposte judiciaire à l’internationale

III – Un discours sans compromis du MCR

La radicalité ne veut pas dire la conspiration, l’insulte, la démagogie ,le populisme et cette culture négative

NB.

Contexte géographique

Pour ce qui nous concerne, la France est un pays vaste, Ile-de-France aussi ( 12Millions d’habitants, 19 % de la population française métropolitaine) les rifains sont géographiquement dispersées, parsemés grosso modo, sur plusieurs centres urbains et ils moins visibles
la « disapora » rifaine connait une émergence et une montée en puissance sensible, pas comme en Benelux ( 28 M d’hab.) où c’est condensé ce qui facilite la mobilité. Les distances  ysont réduites , c’est plus audible, ça résonne bien et c’est plus visible, en plus de l’ancienneté de la diaspora et un société civile plus au moins dynamique. Raison de plus d’intensifier les actions et les activités, et même éventuellement la création d’autres comités.

Publicités